La Suède du lac Siljan à Stockholm

Publié le par stefisa

On quitte le lac Siljan et redescendons vers la baltique avec une première étape, le 9 juillet, aux mines de Falun. Isa fera seule la descente, le site n’étant pas recommandé pour les enfants de bas âge. Je me « sacrifie » et passe une très bonne matinée avec les filles dans l’atelier expérimental du site, conçu pour les enfants. On repart dans l’après-midi et rejoignons le littoral à Gävle. On ne voit rien d’autre de la ville que deux de ses sites les  plus touristiques : le musée du train et le parc Furvik. Une nouvelle fois, beaucoup de plaisir pour toute la famille avec ce musée retraçant l’histoire du train en Suède, avec de très beaux wagons et locomotives  à explorer ainsi que des aires de jeux extérieure et intérieure très attrayantes pour les enfants.

 Gavle

On se trouve un très agréable stationnement pour la nuit, au bord de la baltique, où nous faisons un pique-nique sur une petite plage, profitant de la douceur de cette soirée. On est malheureusement obligés de boucler le camping car à la nuit tombante (alors qu’il y fait encore bien chaud), les moustiques étant présents en nombre en ce lieu. Les moustiquaires nous sauvent.

Le lendemain, on passe la journée dans le parc de Furvik, qui contient à la fois un zoo, un parc aquatique et une fête foraine (appelée Tivoli en Suède). C’est d’ailleurs un peu le piège car ce Tivoli est en plein milieu du parc et le prix très élevé des attractions n’est pas compris dans le droit d’entrée du parc…on se contentera donc de faire un petit manège puis passerons la majorité de la journée dans le zoo avec une pause rafraichissante dans la piscine extérieure à l’heure du goûter ; la journée est vraiment chaude et nous apprécions d’être en sous bois. On passera un bon moment dans la zone des primates (la plus importante du parc), et aurons la chance d’assister, en fin de journée, à la visite de la ??? véto, dresseuse, soigneuse ??? des chimpanzés qui jouera un bon moment avec les plus jeunes d’entre eux.

 Gavle1

On ne retourne pas sur notre emplacement de la veille, trop envahi par les moustiques mais en trouvons un autre lui aussi fort appréciable, non pas face à la mer mais au pied d’une rivière, devant une petite plage aménagée où de multiples groupes de personnes se succèdent jusqu’aux alentours de minuit, pour se rafraîchir après cette chaude journée. La suivante est encore plus chaude (une trentaine de degrés, je pense), et nous décidons de rester sur place et de profiter de la petite plage qui se trouve à nos pieds. Sur place on se met à discuter tant bien que mal avec un couple ayant 2 enfants d’âges similaires aux nôtres. Lui, ne parle que suédois, et elle, d’origine bosniaque, parle un peu l’anglais. Ils semblent apprécier le fait que l’on ait joué un peu avec leur aîné et de voir des étrangers et je ne sais quoi… toujours est-il que l’on se trouve le soir même à diner chez eux.

 On passe une très bonne soirée en leur compagnie, après avoir pris une douche et fait tourner une lessive dans la machine à laver de leur immeuble : à y repenser, je me demande s’ils n’ont pas eu pitié de nous et qu’un bon nettoyage et une bonne assiette nous feraient grand bien 

 Gavle2

On dort sur le parking de leur résidence et prenons le petit déjeuner chez eux. On les quitte pour reprendre la route du sud et nous arrêtons, après avoir suivi leurs conseils, à Gamla Uppsala, c'est-à-dire le vieux Uppsala, petit hameau à quelques kilomètres de la ville, où se trouve l’ancienne église et où l’on peut se promener à travers des champs et un terrain vallonné sous lequel de nombreuses fouilles ont été effectuées…

On passera la journée du lendemain à visiter Uppsala, très agréable ville avec un centre animé (importante ville universitaire) et coloré.

On visitera dans un premier temps la cathédrale avec ses chapelles dédiées à différents rois du pays (Uppsala a été un certain temps la capitale du pays), dont celle du célèbre Vasa, devant laquelle se trouve une statue de cire de Marie, troublante de réalisme.

 Uppsala1

On longera ensuite la rivière et ses péniches jusqu’à une aire de jeu ombragée où nous passerons la fin d’après-midi.

 Uppsala2

On prend la route vers le château de Sklokloster que nous visiterons le lendemain : très peu de pièces ouvertes au public par rapport à la taille de l’édifice.

On reprend la route dans l’après-midi du 15 juillet, en direction de Stockholm, à la recherche d’une place et de Thierry, Nadine et les enfants, nos amis navigateurs rencontrés à Karlskrona. On essaye donc de se rapprocher de l’île de Djurgarden où ils doivent être, et trouvons une place parfaite sur les quais du quartier d’Östermalm, l’un des plus huppés de la ville et face à l’île en question, c'est-à-dire proche d’un grand nombre de centres d’intérêt de la ville.

 Stockholm

On ne bougera pas le CC de la semaine et ferons la majorité de nos déplacements à vélo.

La première mission est de trouver le Maloya, le bateau de nos amis : on gagne leur port d’attache et les retrouvons avec bonheur, à l’heure du rhum, en compagnie de Niklas un suédois qu’ils ont rencontré la veille. On se reverra à plusieurs occasions lors de notre séjour, sur leur bateau et sur terre, notamment pour faire le musée Techniska, le musée des sciences de la ville avec de nombreuses expériences et jeux interactifs, pour petit et grands.

 Stockholm1

Nous visiterons aussi le très impressionnant musée Vasa, construit autour de l’épave du vaisseau coulé il y a environ 400 ans, retraçant son contexte de construction, sa courte existence  sur mer, sa vie sous-marine et l’impressionnant dispositif de renflouement.

Stockholm2 

Mais Stockholm n’est pas qu’une ville musée, bien au contraire. On apprécie son vieux quartier (Gamla Stan), malgré la forte concentration de boutiques touristiques (et de touristes, bien sûr), où l’on assistera à la relève de la garde, très conventionnelle, et donc bien moins amusante que celle d’Athènes. Nous pédalerons jusqu’à l’île de Södermalm, assez vallonnée, offrant de très belles vues sur la ville. On fera aussi une autre grande balade le long de canaux et de champs, à deux pas, enfin, plutôt à quelques coups de pédale de centre ville.

Le Millesgarden, maison, atelier et jardin du sculpteur est un petit bijou regroupant tous ces éléments qui font de Stockholm une capitale très aérée, verte, où l’eau est omniprésente.

 Stockholm3

Une autre visite, très « nature et tradition » et une fois encore, idéale pour les enfants, est le site de Skansen, un immense écomusée  dont le temps nous manquera pour le faire dans son intégralité.   

On fera cette visite en compagnie de Nils, copain de classe de Coline, sa petite sœur Eline et bien entendu leurs parents, Max et Carine, que nous avons retrouvé lors de leur séjour à Stockholm.

 Stockholm4

On passera une excellente journée en leur compagnie ainsi que notre dernière soirée respective dans la capitale, proche de leur lieu de séjour, ou nous ferons un pique-nique dans les hauteurs de Södermalm, profitant d’une douce soirée et d’un très beau coucher de soleil.

 Stockholm5

On quitte Stockholm vendredi 23 juillet, pour atteindre le château de Drottningsholm, résidence de la famille royale. On se contentera de visiter le très beau théâtre du 18ème siècle. Sur le parking, on retrouve un autre camping-car français dans lequel on retrouve par surprise une famille croisée courant mai à Budapest… il fallait le faire ! On échange nos quelques mois d’aventure et nous séparons en prenant chacun de notre côté la route vers Göteborg.

 

Commenter cet article